Rejouer l’intro
Expositions Articles de Nice-Matin Diplôme Distinctions Commande de la BNP
Afrique Atmosphères Evènements Femmes Danse Fleurs Fruits Paysages Personnages Tango
Format paysage Format portrait
Partenaires Proposer un site

Biographie
Ligne séparatrice


Née d’une famille niçoise illustre, les Ribotti de Molière, Nicole vit une enfance heureuse à Nice. D’aussi loin qu’elle se souvienne, ses jouets à elle, c’était des crayons, toutes sortes de crayons et aussi des pinceaux et des tubes de couleur. Sentait-elle déjà, renforcé par les vibrations hautes en couleur du sud-est de la France, ce désir d’exprimer sa communion avec la nature ? En tous cas, c’est à l’age de 10 ans, au retour d’une bataille de fleurs, que Nicole peint sa première toile : "La mer".

En dépit d’une passion déjà révélée, la région n’offrant à l’époque aucune perspective en matière d’art, elle suit des études sans histoire qui la conduisent vers le métier de Dessinatrice de mode, puis plus tard à celui d’Interprète, l’appelant à beaucoup voyager et apaisant en elle cette soif de "tout voir".

Lorsqu’elle épouse le Dr Poumarède, éminent médecin, elle prend enfin le temps de s’adonner à sa passion : la peinture. Elle fréquente alors diverses écoles : Les Beaux Arts, le Cours Anka-Sonia, le cours Dusservais et effectue différents stages lui permettant de s’essayer à toutes sortes de techniques et de disciplines picturales ou sculpturales.

Quand elle met au monde son fils Laurent auquel elle veut consacrer tout son temps, elle met à nouveau sa créativité entre parenthèses pendant quelques années.

Puis revient le temps des pinceaux qui caressent les toiles. Elle peint, inlassablement, comme si chaque toile devait être la dernière. Partant du classicisme pur de ses tableaux de fruits et de ses premiers bouquets de fleurs, elle commence à libérer son expression dans ses paysages et ses personnages pour atteindre un registre plus intimiste, la femme, sa douceur, son esthétique qu’elle transcrit au travers de portraits et de nus.

Son oeuvre est récompensée en 2002 lors du concours du Deuxième Grand Prix du CEDAC à l’issue duquel elle reçoit la médaille d’argent.